Once upon a time

alt

Il était une fois un blog tout nouveau tout chaud qui, pour profiter d’être encore référencé dans les nouveaux blogs du portail, enchaîne bien vite quelques articles un peu plus accrocheurs que le premier billet foncièrement inintéressant. Merci Once upon a time !

Once upon a time est une fraîche série de cet automne diffusé aux states et par conséquent disponible rapidement sur internet… Pourquoi m’y suis-je intéressé ? Et bien d’abord par le pitch : des personnages des contes de fées traditionnels tels Blanche-Neige, Blanche-Neige et euh Blanche-Neige se retrouvent coincés et amnésiques dans une petite ville ricaine contemporaine du doux nom fortuit de Storybrooke. Accessoirement c’est le grand retour de Jennifer « Cameron » Morrison dans une grande série après House et probablement d’autres projets dont on se fiche ici.

Il y a à ce jour 5 épisodes de sortis et j’accroche pas mal, tout comme le public il semble. On y suit une mademoiselle, Cameron donc, la jolie trentaine qui est alpaguée par un gosse qui se trouve être son fils abandonné dix ans plus tôt (je sais ça commence pas terrible) pour débarquer dans la ville en question afin de briser la malédiction des personnages de contes coincés. Cameron ayant sans le savoir évidemment des liens trèèès forts avec plusieurs de ces personnages, dont notamment sa propre maman à elle (oh merde j’ai failli vous spoiler les 30 premières secondes) et la maman adoptive du garçon, la maire de la ville.

La structure des épisodes pour l’instant à l’air de se focaliser sur l’un des personnages de contes : Blanche-Neige, Cendrillon, Jiminy Crickett (hum ouais il paraît qu’il vient uniquement de Disney lui). Il y a donc le jeu inévitable pas bien compliqué de retrouver qui est qui dans la ville réelle et dans les contes. Là où c’est déjà un peu plus intéressant c’est qu’il y a un autre niveau dans le jeu, à savoir de faire la différence entre le personnage du conte d’origine, celui des bouquins quoi, et le personnage du conte dans la série. Car oui les scénaristes ne se gênent pas pour réinterprêter et/ou compléter les histoires des contes d’origine et c’est fort heureux car cela enlève une certaine dose de manichéisme que l’on était en droit de craindre provenant d’une adaptation de contes de fées.

Car les scènes ne se limitent pas seulement à la ville de Storybrooke mais comprennent aussi des scènes des contes eux-mêmes. Ces scènes peuvent d’ailleurs dénoter un petit côté cheap mais surtout un aspect relativement kitsch, daté. Personnellement ça ne me pose pas de soucis particuliers contrairement à d’autres car A) on parle quand même de conte de fées et B) cela accentue le contraste conte de fées/vie réelle des personnages ce qui est amha totalement voulu. Donc nous avons des épisodes avec un focus sur un personnage mystérieux, des mini-intrigues parrallèles où le personnage se retrouve dans des situations similaires dans le présent (la ville de Storybrooke) et dans le passé (flashbacks contes de fées)… est-ce que ça ne rappelle rien ? Mais oui, Lost bien sur ! C’est totalement la même structure d’épisode que Lost. Et en fait rien d’étonnant quand on découvre que pas mal de gens ayant travaillé sur Lost sont dans la team Once upon a time. On devrait même voir arriver en guests des têtes connues.

 

En parlant de têtes un petit panorama des personnages principaux :

Cameron

alt

Oui je sais qu’elle s’appelle pas Cameron mais je me rappelle pas son nom dans la série et pour moi elle reste Cameron, tant pis. Et ce qui est aussi tant pis c’est qu’elle garde cette blondeur franchement douteuse. Mais je l’aime bien Cameron moi, son jeu en retenue, ses moues ironiques, tout ça… On peut la voir comme la Christian Bale au féminin, mono-expression mais garde la classe. Ah oui son rôle, beh pas grand chose, elle joue la trentenaire dont la fibre maternelle se réveille soudainement. Les scénaristes en gardent probablement sous la pédale avec son enfance vague, son métier de « retrouveuse » et ses tendances à la bougeotte.

Le gosse

alt

Le fils biologique de Cameron et le fils adoptif de la maire, le seul au courant semble t-il de la situation des personnages de contes. A part ça insupportable.

La maire / sorcière

alt

Ma foi une bonne trouvaille dans le genre MILF. La méchante désignée, l »arrogante qui mets des bâtons dans la roues, la maire qui apparaît partout dans la ville dans les 5 secondes suivant un évènement pas forcément signifiant… contrairement à Orangina est-elle vraiment si méchante ? Son amour pour le gamin semble sincère, la voie probable de déviation par rapport au conte.

 

Rumplestiltskin

alt

L’affreux luttin mielleux de service, l’adepte des pactes tordus, le diable quoi. A 95% le vrai méchant de l’histoire… enfin si on connait Lost et que la série dure un peu on se doute que n’importe qui même lui n’est ni tout noir ni tout blanc. Interprété par Robert Carlyle. J’ai une impression assez mitigée par ses scènes flashbacks, parfois je trouve que ça passe assez bien parfois j’ai un peu de mal avec ses airs de susurrateur enquillateur. peut être parce que c’est un peu un rôle à contre-emploi après 24, 28 semaines plus tard et SGU. Ou bien alors un truc dans le maquillage. Pour en revenir à l’histoire on peut se demander si lui n’est par contre pas au courant de la situation des habitants de la ville.

 

Blance-Neige

alt

Personnage relativement peu intéressant pour moi. Blanche-Neige dans le conte, maîtresse d »école cucul dans la ville… Avec ses grandes oreilles elle aurait pu tenir le rôle du grand méchant loup.

Le shériff

alt

 

La caution virile. Il y a un léger doute sur quel personnage de conte il peut-être. Probablement le chasseur de Blanche-Neige vu sa tendance à manger à tous les râteliers. Certains évoquaient le Grand Méchant Loup, à cause de la barbe j’imagine.

 

Bon ben voilà vous en connaissez un peu plus. Moi je vais continuer à regarder. Ca ne me gêne pas de me rebouffer du Lost like, c’est vrai que j’attends pas mal les scénaristes au tournant pour mettre un peu d’épaisseur à la série qui en est encore au stade d’introduction. Je dois avouer que j’ai un peu peur avec le cinquième épisode où j’ai trouvé le truc de la mine vraiment ridicule et incohérente. Voyons voir la suite pour juger.

Laisser un commentaire